Blog

L’actus
du Pro Bono

Des fonds de compétences pour venir en aide aux associations dans les territoires

Pro Bono Lab a lancé le 24 septembre, en présence d’Olivia Grégoire, secrétaire d’Etat à l’économie sociale, solidaire et responsable, son projet de Fonds de Compétences territorial. Il facilitera l’accès des associations aux compétences qui leur manquent et le mécénat de compétences des PME-ETI.

Les associations jouent un rôle essentiel dans la construction d’une société plus solidaire et inclusive, notamment en cette période de crise économique et sociale engendrée par la COVID-19. Elles font face à des défis majeurs et ont pour cela des besoins en compétences croissants : 82% d’entre elles déclarent avoir un ou plusieurs besoins en compétences.

« Notre association, reconnue d'intérêt général, fait expérimenter aux publics accueillis sur notre site l'écologie au quotidien. Impactés par la crise, nous avons besoin d'une mission ponctuelle d'accompagnement pour nous aider à définir de nouvelles offres vers de nouvelles cibles et rebondir en 2021. » déclare une association marseillaise.

Face à cette problématique, le mécénat de compétences suscite beaucoup d'espoir. Mais il reste en grande partie l’apanage des grandes entreprises (54% des mécènes de compétences sont des grandes entreprises selon le Baromètre du mécénat d’entreprise 2020 d’Admical), et 1/3 des associations souhaitent ainsi être accompagnées avant de se lancer dans l'accueil d'un mécénat de compétences (L'accompagnement des associations, Etat des lieux et attentes, Recherche & Solidarités 2019).

Une solution, un Fonds de compétences

Pour aider les associations à accéder rapidement et facilement aux compétences dont elles ont besoin, Pro Bono Lab expérimente depuis quelques mois un projet innovant : un Fonds de Compétences territorial. Deux Fonds de Compétences ont été lancés à une échelle départementale, dans les Bouches-du-Rhône et dans les Alpes-Maritimes. L’objectif de ces Fonds de compétences est double :
- Faciliter l’accompagnement, notamment en mécénat de compétences, de petites et moyennes associations locales,
- Faciliter l’engagement en mécénat de compétences de PME et d’ETI du territoire.

Les engagements du Fonds de Compétences

Le Fonds de Compétences territorial propose aux associations un parcours d’accompagnement gratuit :
- Identification et formalisation du besoin en compétences : un échange avec Pro Bono Lab ainsi qu’avec des experts thématiques (RH, stratégie, communication, modèle économique etc.) permet d’identifier les besoins de l’association et de produire une ou plusieurs fiches mission ;
- Diffusion large de leur besoin en compétences : grâce à des partenaires, sur des plateformes (jeveuxaider.gouv, microDON) et dans des réseaux publics et privés ;
- Mise en relation avec les volontaires : après validation du profil par Pro Bono Lab, l’association est mise en relation avec un/une ou plusieurs volontaires ;
- Organisation de la mission : pouvant aller d’ateliers de quelques heures à un engagement de plusieurs mois, la mission est suivie par Pro Bono Lab.

« Le fonds de compétences est une réelle opportunité pour Bou’sol : dans la vie de notre structure, on a des besoins ponctuels, sur des thématiques spécifiques, sans forcément avoir les ressources compétences en interne ou les moyens de se faire accompagner par les structures compétentes.” Benjamin Borel, co-gérant du réseau Bou’Sol, association accompagnée dans le cadre du Fonds de Compétences Bouches-du-Rhône.

Il facilitera également l’engagement des entreprises PME-ETI du territoire en mécénat de compétences, grâce au partage de missions “clés en main”. Pour accompagner le passage à l’action, le Fonds de Compétences proposera également un programme « Mécènes de Compétences » de 6 mois, sur le modèle du campus de l’inclusion : des masterclass et ateliers pratiques leur seront proposés.

"On a décidé de faire une mission “pro bono”, en mécénat de compétences, par an. Mais cela aurait été trop compliqué pour nous de mettre en place un appel à projets. Pro Bono Lab et son Fonds de compétences facilitent énormément notre engagement : on a une association bénéficiaire, une mission bien cadrée, on sait que l'on va être utile, et on n'a plus qu'à remplir notre mission !" - Marjolaine Dihl, co-fondatrice de l’agence Dos Carré et mécène de compétences

Des coalitions constituées pour faire vivre ces Fonds de Compétences

Le Fonds de Compétences est avant tout une aventure collective, qui s’appuie sur un écosystème local :
- Les acteurs de l’accompagnement associatif comme la CRESS, le réseau DLA, France Active mais également les Fondations (Fondation de Marseille, Fondation de France etc.), collectivités et autres financeurs, qui orientent des associations vers le Fonds de Compétences ;
- Les acteurs publics ou de l’enseignement supérieur, qui peuvent faciliter la diffusion des missions à leur écosystème ;
- Les plateformes de bénévolat et de mécénat de compétences comme jeveuxaider.gouv.fr et MicroDON, qui relaient les missions ;
- Les entreprises du territoire, qui engagent leurs collaborateurs en mécénat de compétences et seront accompagnées pour le faire.

Il est rendu possible grâce à des partenaires qui financent le temps de coordination et de d'accompagnement de Pro Bono Lab : Malakoff Humanis, le Fonds ODD 17, et la Fondation Société Générale "C'est vous l'avenir".

Une ambition nationale 

Si les départements des Bouches-du-Rhône et des Alpes Maritimes ont été retenus pour mener l’expérimentation, le dispositif a vocation à s’étendre partout en France, avec une ambition forte :
- Accompagner 5 000 associations, chaque année,
- Doubler l’engagement en mécénat de compétences des entreprises, et notamment des PME et ETI sur les territoires.

Une ambition partagée par Olivia Grégoire, secrétaire d’Etat à l’économie sociale, solidaire et responsable, présente à Marseille le 24 septembre pour le lancement officiel des 2 Fonds de Compétences :

« On partage un objectif commun qui est extrêmement clair : embarquer plus de PME et d’ETI dans le mécénat de compétences, et parvenir à dire aux petites associations qui ont le plus besoin de compétences : c’est aussi pour vous » - Olivia Grégoire, secrétaire d’Etat à l’économie sociale, solidaire et responsable
Visite de la ministre Olivia Grégoire à Marseille, dans les locaux de Bou'Sol, le 24 septembre 2021

© Photo issue du compte Twitter de l'agence Dos Carré

Rejoignez la communauté !
Demander une presentation

Rejoignez-nous
dès maintenant

Des questions ? Envie d'en savoir plus sur nos actions ?
Contactez nous !